La quête de sens au travail : une question de générations ?

Octave A la Une, Développement Personnel

La quête de sens au travail : une question de générations ?


La quête de sens au travail : une question de générations ?

« Je veux donner du sens à ma vie professionnelle ! ». Nombre de salariés expriment aujourd’hui vouloir réconcilier sens et travail et il est fréquent de pointer les millenials comme porteurs de cette tendance. Une enquête conduite par la Conférence des Grandes Ecoles (1) a récemment mis en avant que les jeunes diplômés étaient aujourd’hui fortement en quête de sens : 86 % cherchent en priorité un travail stimulant et en phase avec leurs valeurs, et 52% souhaitent un métier qui serve l’intérêt général. Mais ces aspirations émergentes sont-elles l’apanage de la jeune génération ? En quoi sont elles véritablement représentatives du monde du travail actuel ?

Répondre à ces interrogations suppose de comprendre ce qui se cache derrière le terme « Sens » ? Le mot est de plus en plus utilisé pour exprimer une grande variété de quêtes. En analysant plus précisément les motivations professionnelles qui visent à remettre du sens dans le travail, nous observons que chacun y attribue une signification très personnelle, loin d’être universelle.

Le Sens : entre finalité et cap

Pour certains en effet, le « Sens » est une question de finalité de leur travail. Ils expriment une volonté de relier son travail aux enjeux sociaux ou environnementaux, et d’avoir un impact positif sur ceux-ci. La quête de ce sens là, est motivée par une envie « d’être utile » ou d’aligner ses convictions avec son activité professionnelle.

Mais ce serait une représentation restrictive de la quête de sens au travail que de la traduire par cette seule recherche de finalité. Car pour d’autres, les plus nombreux selon nos observations, le « Sens » soulève une question différente, celle de la direction, du cap, autrement dit de son évolution professionnelle. Ceux là manifestent un sentiment de « désorientation » dans le travail, ne perçoivent plus leur place ou leur avenir professionnel dans un paysage en profond bouleversement. Cette recherche de sens peut trouver sa racine dans un mal-être, mais également dans les mutations générales de notre monde économique.

Tout change, même le Sens …

Prenons de la hauteur : les mutations du travail sont multiples et complexes. En voici quelques composantes : organisations en profonde transformation digitale, accélération du temps dans les projets, intrusion du travail dans les vies personnelles, nouvelles formes d’organisation du travail, apparition de nouveaux métiers, mais aussi allongement de la vie professionnelle, ou augmentation des ruptures de carrière …

Il en résulte que l’incertitude est omniprésente, et une perte de repères. Ainsi, dans cet environnement mouvant, chacun cherche à se situer : dans le temps : « Quelle sera mon évolution de carrière ? », dans l’espace : « Quel sera mon futur mode de travail ? », dans son métier «  Quelles compétences dois je développer ? » …

Cette quête de repères est-elle l’apanage des millenials ? La réponse est non si nous portons une observation lucide sur les mutations professionnelles. Certes, les jeunes générations affichent une grande sensibilité aux enjeux de société, mais ils doutent aussi de leur avenir dans le monde du travail. Les plus expérimentés – ou seniors – témoignent des mêmes préoccupations, et osent des bifurcations de carrière, par finalité, comme par recherche d’une nouvelle activité.

Le Sens sera une compétence

La quête de sens au travail est ainsi le miroir des mutations même du monde du travail, où chacun cherche son référentiel, que ce soit en début de carrière ou en cours de vie professionnelle. Derrière ces tendances, se cachent des enjeux de nouvelles compétences à développer.

Car comment faire pour permettre aux collaborateurs de trouver du sens dans leur vie professionnelle ? Au vu de notre diagnostic sur « le sens de la quête de sens », la réponse résidera largement dans la capacité des collaborateurs à savoir dépasser ces incertitudes, pour mieux vivre dans un environnement mouvant, en saisir les opportunités plutôt que d’en subir les instabilités, afin de rester aligné avec ses valeurs.

Nous ne sommes pas préparés à cette posture. Que ce soient les jeunes, dont la carrière est encore largement dessinée par la voie tracée par le diplôme, comme les plus expérimentés, dont le CV fut dicté par des évolutions linéaires et prévisibles. Donner du sens à sa vie professionnelle devient alors une démarche nouvelle et inconnue. Elle suppose des aptitudes à révéler, des compétences à mobiliser, pour évoluer dans un environnement où le salarié devient acteur de son travail ou de son métier : capacité à sortir d’une zone de confort, à décider de changer, à apprendre ou à se remettre en question … Les organisations auront tout à gagner de ces nouvelles tendances si elles entreprennent de les accompagner.

(1) Baromètre IPSOS-CGE-BCG « Talents, ce qu’ils veulent vraiment dans leur travail »

Article par Laurent Polet pour le webmagazine Octave

Laurent Polet est professeur en management à CentraleSupélec, co-fondateur de Primaveras, une organisation à double vocation, pédagogique pour développer les capacités agiles des talents dans les nouveaux métiers, et sociale pour aider les cadres en recherche d’emploi à réussir une réorientation (Association « Le Réseau Primaveras »)

Share this Post


ET AUSSI…