Travailler sur les générations est source d'innovation pour l'entreprise

Octave A la Une, Générations

Travailler sur les générations est source d'innovation pour l'entreprise


Travailler sur les générations est source d’innovation pour l’entreprise

.

Article écrit par Anne Thévenet-Abitbol

 

Le Programme Octave est né en 2012. Il est le petit frère du Programme EVE, un programme de leadership féminin interentreprise sur le thème de « oser être soi pour pouvoir agir », basée sur la conviction que si nous voulons changer les choses, nous devons d’abord nous changer nous-mêmes. Devant le succès de ce Programme EVE et son pouvoir de transformation, nous avons réfléchi à appliquer cette méthode sur d’autres populations que les femmes dans l’entreprise.

Nous avons pensé à l’ensemble des générations, et aux difficultés auxquelles elles peuvent être confrontées. En effet, selon notre âge, nous ne sommes pas forcément traités de la même façon. Souvent, à partir de 45 ans, on vous fait entrer dans la catégorie sénior et moins de personnes misent sur vous. Les jeunes, eux, peuvent se sentir à l’étroit dans leur job et ont d’autres aspirations peu écoutées. Enfin, la génération du milieu, elle, se trouve écartelée entre des comportements de baby boomers et des pratiques de Gen Y…

Puis nous avons réalisé que, dans ce monde en perpétuel mouvement, travailler sur les générations était générateur d’innovations. En effet, il y a toujours eu différentes générations dans l’entreprise, mais ce qui les séparent encore plus aujourd’hui sont les nouvelles technologies.

Elles bousculent nos manières de fonctionner et ont notamment fait évoluer le rapport au savoir, au temps, à l’autorité, au travail, à la hiérarchie…

Prenons le rapport au pouvoir ; avant celui qui avait le pouvoir était celui qui avait l’information et qui décidait à qui il allait la donner. Maintenant le pouvoir est à celui qui sait se repérer dans ce flot d’information, et avoir un point de vue dessus.

Le rapport à la hiérarchie et à l’autorité ; avant quand lorsqu’un problème se posait, on se tournait vers son chef, maintenant les plus jeunes se tournent vers leur réseau, et se mettent volontiers en mode projet…

Dernier exemple ; le rapport au temps. La frontière entre vie privée et vie professionnelle est devenue poreuse ; on travaille de chez soi sur son smartphone et on consulte Facebook de son bureau…

Au-delà de la génération Y, c’est une véritable culture Y qui fait tache d’huile et vient challenger nos organisations encore régies par une culture baby boomer, hiérarchique… Nous aurons toujours besoin d’un alignement vertical mais nous avons aussi besoin de prendre en compte la recherche accrue de sens, de favoriser les interactions, de valoriser les parcours latéraux, transversaux, bref de sortir d’une logique purement pyramidale.

Par ailleurs de nombreuses études montrent que la qualité des interactions entre générations améliore la performance collective et diminue le stress global.

C’est donc tout l’objectif du Programme Octave de faire mieux travailler l’ensemble des forces vives de l’entreprise. C’est même le sens de son nom. Octave, c’est comme si une entreprise était un piano sur lequel on ne jouerait qu’en utilisant les deux octaves centrales, celles de la génération au pouvoir entre 30 et 50 ans, négligeant les octaves graves (les plus âgées) et les octaves aigues (les plus jeunes).

Chaque personne, quel que soit son âge, quels que soient sa note ou son tempo a un rôle à jouer dans la partition de l’entreprise.

Octave est un programme « culture and change » qui repose sur trois piliers de transformation : générations, digital et change management !

La prochaine édition du Programme Octave se déroule à Evian du 19 au 21 mars. 280 personnes y assisteront, dont une vingtaine de participants issus de chacune des entreprises partenaires, Danone, Société Générale, Engie, Bristol Myers Squibb, L’Oréal, et Orange…

Osez être vous, et soyez acteur dans ce monde qui bouge !

Share this Post


MAIS AUSSI…