La rubrique de l’équipe Octave

Octave A la Une, Culture & Change


La rubrique de l’équipe Octave

Parce-que l’inspiration naît à travers les expériences vécues ; parce-que l’on suit souvent les recommandations de ses proches, l’équipe Octave a eu l’idée et l’envie de faire vivre sa communauté autrement en lui partageant ses coups de cœur. Nous avons donc imaginé une rubrique pour se nourrir de livres et docus inspirants autour des sujets Octave : développement personnel, transformation des organisations, culture du changement, transformation digitale …

Bonne lecture !

Développement Personnel : « Vous pouvez être ce que vous voulez être » de Paul Arden

Claire Petit nous conseille ce livre qui s’adresse à tout le monde et en particulier à ceux qui doutent encore d’eux. Chaque personne est capable d’accomplir ce qu’il souhaite. Il suffit d’en avoir la volonté et l’audace. Il faut réussir à dépasser ses peurs et ses croyances limitantes. Cela permet également de réfléchir à notre valeur ajoutée et ce que nous pouvons mettre en avant.
Claire vous le recommande car les messages sont clairs et courts. Il permet de faire penser à l’impensable et de vraiment nous pousser à réaliser nos véritables aspirations. Ce livre permet de hiérarchiser et guider sa réflexion, le tout avec une pointe d’humour britannique.

Concept à la loupe : A quelle vitesse voulons-nous vivre ? Dossier Spécial Philosophies Magazine

Vous vous questionnez sur votre cadence de vie ? Noémie Messean vous suggère de consulter le dossier spécial « à quelle vitesse voulons-nous vivre », qui permet de remettre en question son propre rythme, se demander si celui que nous avons choisi est bien le meilleur pour nous ou au contraire, si au final nous le subissons plus que nous l’apprécions.

Dans ce dossier, vous vous questionnerez pour savoir :
– si vous avez l’endurance nécessaire pour à la fois vivre une existence intense et longue.
– Pourquoi certaines personnes sont-elles si lentes ? Etre lent est devenu le mal du 21ème siècle. Pourquoi est-ce un sujet tabou ? Article sur les nouveaux « inadaptés » pour qui doucement rime avec épanouissement.
– Chirurgienne, peintre, viticultrice, instituteur, coursier : certaines professions se réalisent dans l’urgence et d’autres au contraire nécessitent une certaine lenteur. Quel rapport ces professionnels entretiennent-ils avec le temps ?

Future : « L’HOMME NU, la dictature invisible du numérique » de Marc Dugain et Christophe Labbé

Aujourd’hui, nous ne nous rendons pas tout à fait compte de l’emprise maximum des big data et autres GAFA  (Google, Apple, Facebook, Amazon) sur nos vies mais aussi de la façon dont ces quatre géants américains du numérique vont façonner notre avenir, voire remettre en cause notre système démocratique… Nous n’avons pas forcément bien réalisé à quel point ils savent tout de nous, mais aussi formatent nos pensées, nos besoins et nos envies, tout en nous rendant complètement dépendants.
Anne Thevenet-Abitbol nous recommande ce livre car il est important de prendre conscience de la dérive potentielle dans laquelle nous pouvons être entraînés, afin de mieux maîtriser ce qu’on donne et ce qu’on reçoit. Il se lit comme un roman et, de manière très documentée et chronologique, nous fait prendre conscience de cette dictature molle organisée autour de notre mise à nu volontaire.

Communication non-violente : « Cessez d’être gentil, soyez vrai ! » en version illustrée, de Thomas d’Ansembourg

Sophie Monhurel conseille ce classique de la communication non-violente qui nous apprend comment être avec l’autre tout en restant soi-même, comment être soi sans cesser d’être avec l’autre. Il nous montre comment la communication consciente et non violente nous permet de « décoder » nos sentiments et besoins respectifs et d’exprimer clairement nos demandes de façon négociable.
Avec ses illustrations humoristiques, idéales pour dédramatiser le sujet, il se lit rapidement, et chaque chapitre agit comme une petite piqûre de rappel.
Cet ouvrage s’adresse à celui ou celle qui cherche à se libérer de ses habitudes néfastes et à s’ouvrir aux concepts de la communication non-violente.

Développement Personnel : « Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même » de Lise Bourbeau

Valérie Hernandez Amalou nous propose de lire ce classique dans la catégorie développement personnel. L’auteure, Lise Bourbeau, nous parle des blessures de l’âme, des blessures qui trouvent leur origine dans l’enfance et qui engendrent un certain nombre de mécanismes qui façonnent ce que nous sommes aujourd’hui. Son livre a aidé Valérie à mieux comprendre certains de ses fonctionnements. Le propos est très simple : il existe cinq blessures fondamentales dont nous souffrons : le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice. Ce n’est pas la réalité des faits qui définit la blessure ressentie, mais plus notre construction mentale. Pour éviter de souffrir, nous nous construisons des masques, un pour chacune des blessures : le fuyant, le dépendant, le masochiste, le contrôlant, le rigide. Nous les portons plus ou moins souvent, en fonction de la gravité de nos blessures, mais dans tous les cas notre corps et nos comportements en sont marqués.

Valérie nous invite à le lire car c’est un très bon outil pour entreprendre un travail sur soi, mieux se connaître, mieux se comprendre, comprendre sa relation à l’autre, dépasser certains blocages … néanmoins, même si le livre ne donne pas les clés de la réussite, il nous pousse à nous écouter et prendre conscience de certains comportements.

« Le dossier M » de Grégoire Bouillier. Un roman-fleuve qui en apprend beaucoup sur soi-même

M comme une histoire d’amour ou  l’échec d’une histoire d’amour. Mais quand on a dit ça, on n’a rien dit. Ou alors, il faut tout dire. Et Grégoire Bouillier suit ses pensées, ses  réflexions, ses digressions…et nous avec, c’est cela qui est prodigieux !
Christine Descamps nous recommande de lire ce roman parce que maintes fois on s’identifie, on  se projette, on se reconnait : on a déjà pensé cela et ça aussi et ça encore et on s’est demandé si cela produirait ceci etc. C’est donc un livre qui invite à réfléchir sur soi, ses fonctionnements, ses
stéréotypes, ses passions. On le dévore parce que c’est bien écrit, c’est cultivé et c’est amusant. Grégoire Bouillier est humble, pas toujours à son avantage et cela aussi nous fait nous sentir « comme lui ».
Ce livre s’adresse à tous et en particulier à ceux qui ont envie d’explorer les méandres de leurs âmes.

Partagez


ET AUSSI…